Konk ar Lab, le Fab Lab de la Baie

Cette année, Makeme vous propose une nouvelle rubrique. Après le succès des portraits de Makers que nous poursuivons (déjà 69), nous partons désormais à la rencontre des communautés et de leurs ateliers. Tous les mois, nous vous proposerons de faire connaissance avec un lieu et son équipe.

Konk ar lab, le Fab Lab de la Baie

Après de longues semaines de confinement, nous avions envie de prendre l’air de la mer et c’est dans l’exceptionnelle baie de Concarneau que nous avons décidé de commencer notre tournée. Konk Ar Lab, labellisé par le ministère de la Cohésion des territoires comme Fabrique numérique de territoire est ouvert depuis 2017, ce lieu est désormais en pleine transition face à un succès bien mérité.

Bienvenue dans le Finistère !

C’est avec un grand sourire que nous sommes accueilli par Olivier Audet Coordinateur du Konk Ar Lab et responsable des usages numériques pour Concarneau Cornouaille Agglomération (CCA) a l’initiative de la structure en partenariat avec les partenaires associatifs locaux. Il nous emmène à la découverte de son Fab Lab parfaitement intégré au coeur du quartier de Kérandon.

Ouvrir, partager, valoriser…

Après un an de déambulation avec l’E-Bus pour aller au plus proche des usagers, la communauté a voulu transformer l’essai en implantant un Fab Lab fixe dans un quartier prioritaire. “L’objectif était d’ouvrir le quartier à tous les habitants du territoire tout en partageant les nouvelles ressources que nous apportions avec les habitants et les associations du quartier pour valoriser les initiatives déjà présentent“.

Le Fab Lab, sa serre…

L’une des premières missions d’un Fab Lab est de s’intégrer dans son environnement et de créer l’appropriation par les habitants. Pour réussir ce défi, Konk Ar Lab s’est d’abord intéressé à ce qui était déjà bien intégré et partagé : le jardin de Kérandon.

Celui-ci faisait déjà partie des communs du quartier et il fut un terrain parfait pour engager la première collaboration et lancer Konk Ar Lab. Très vite, l’utilité d’une serre est apparue. C’est ainsi, que les membres du Fab Lab aidé des habitants, se sont attelés à la fabrication d’un dôme géodésique. Un travail qui a mis tout le monde à contribution et qui profite désormais à tous les usagers. Ce projet fût fédérateur et il permit a Konk Ar lab de trouver sa place dans le quartier. Aujourd’hui, chacun en profite pour bouturer, semer ou tout simplement faire des rencontres. Un autre dôme est actuellement en construction pour ajouter un espace de vie supplémentaire.

Côté machines

La vie du Lab étant lancée, passons à l’équipement. Là encore, Konk Ar Lab s’est doté de tout ce que l’on peut espérer trouver. Répartie dans différentes salles qui permettent de s’isoler pour travailler on y trouve des Imprimantes et scanner 3D bien évidemment. Mais aussi, une fraiseuse à commande numérique disposant d’une surface de travail d’un mètre carré, une découpeuse plasma, une découpeuse laser ou encore une découpeuse vinyle.

Une salle dédiée au travail du textile est également à disposition. Elle est équipée d’une machine à coudre, d’une brodeuse numérique, d’une presse à chaud et d’une imprimante UV. Tous ces équipements, ainsi que les espaces peuvent être réservés par les membres directement en ligne.

Les projets

Le woody Bike

Parmi les projets réalisés, on trouve le Woody Bike, un vélo en bois en kit, facile à monter, à un coût raisonnable et avec des matériaux recyclable que l’on peut trouver partout. Ce projet a été créé par le Suisse Timothée Auberson qui a accepté de partager ses plans avec Konk Ar Lab.

Wilbur

Autre projet, Wilbur qui a pour objectif de développer des drones à faibles coûts et modulables pour le suivi temporel ortho photographique de milieux environnementaux littoraux (trait de côte, estuaires) et terrestres (bocages, zones humides, forêts …). Les caractéristiques techniques des drones permettront de les construire localement (au sein de Fab Labs, de lycées techniques, d’universités) et d’utiliser les données collectées (images et ortho photographie) par les acteurs locaux impliqués dans le suivi de l’environnement (service de l’état, associations, collectivités…).

Tous ces projets sont open source et très bien documentés sur le site de Konk Ar Lab. On ne le dira jamais assez, mais la documentation des projets est essentielle à la communauté et c’est souvent ce qui est le plus difficile à organiser.

Low Tech

Enfin, à l’extérieur, nous découvrons une superbe Tiny House. Ce n’est pas la première que nous voyons, mais ce qui frappe en premier, c’est la qualité de la réalisation. La maisonnette est absolument superbe tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Dès qu’on entre, on s’y sent bien. Entièrement équipée et principalement par des systèmes low Tech tels que le chauffe-eau solaire, les toilettes sèches ou encore un poêle de masse, cette maison donne envie d’y vivre. Conçue et fabriqué par Clément Chabot et Pierre-Alain Lévêque, ingénieurs au low-tech lab, la Tiny house a avant tout une portée pédagogique. “Cela permet de mettre des choses concrètes sur des enjeux de transition et c’est aussi un formidable laboratoire pour lancer des recherches et adapter ces systèmes low-tech à nos habitations modernes“.

À venir

Olivier entouré d’une belle équipe de 9 personnes qui administre et anime le lieu a parfaitement réussi à intégrer le Fablab au coeur du quartier de Kerandon. Le dynamisme et la passion de cette équipe génèrent une convivialité et une bonne ambiance propice à la créativité. Les projets développés sont aussi variés qu’utiles et la mission de démocratisation des usages numériques est pleinement accomplie.

La très bonne collaboration avec les autres structures du territoire, témoigne également d’une volonté d’échange et de partage de pratique qui profite à toute la communauté. Aujourd’hui, les 300 membres de Konk Ar Lab commencent à être à l’étroit et un déménagement est à venir dans la tour Quassias. Un espace plus grand ou l’association prévoit d’étoffer ses activités centrées sur l’apprentissage du numérique et le savoir-partager entre habitants.

Cette première visite nous rappelle à quel point il est essentiel de faire naître et vivre ces tiers lieux qui sont un formidable outil de médiation et de cohésion sociale. Le mois prochain nous partirons à rencontre de la Fabrique de Janzé !

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Reset Password
Compare items
  • Total (0)
Compare
0
%d blogueurs aiment cette page :