Portrait de Maker #82 : Émilie Deltort

Designer et Architecte d’intérieur freelance, Émilie Deltort aime créer, concevoir et découvrir. Depuis 2015, l’année de création de son entreprise dE Design, Émilie ne cesse d’explorer et d’être inventive. Passionné par le dessin et la création, elle a su intégrer ses compétences à son activité en créant Reflets Oniriques qui lui permet de travailler et de s’exprimer d’une manière nouvelle au travers de l’illustration, le graphisme ou encore la création d’objets poétiques.

Qui es-tu ?

Je m’appelle Émilie, je suis Designer et Architecte d’intérieur freelance. J’ai créé mon entreprise d’architecture d’intérieur et design d’objets, dE Design, en 2015. Puis, j’ai souhaité intégrer davantage ma passion du dessin et de la création à mon entreprise avec la création de Reflets Oniriques qui se concentre sur la poésie, la sensibilité et me permet de travailler différents médiums, comme l’illustration, le graphisme ou encore la création d’objets poétiques.

Créative et proactive, tu aimes créer, concevoir et découvrir. Diplômée de l’École Pivaut de Nantes, tu es aujourd’hui Designer espace et Objet – Scénographe. Quel a été ton parcours et d’où te vient cet intérêt pour le Design ?

Le Design a toujours fait partie de ma vie. Petite j’ai voulu « disséquer » mon réveil matin pour comprendre comment il fonctionnait. Les objets sont omniprésents dans notre quotidien et pour comprendre comment ils sont pensés, conçus et fabriqués, je me suis lancé dans un parcours supérieur en design. À l’école Pivaut d’abord où j’ai réalisé un double cursus en design d’espace et design d’objet. Puis j’ai voulu compléter mon cursus avec une licence pro à l’IUT GEII de Carquefou en objets connectés pour le spectacle vivant. Cette expérience a enrichi mon parcours de nouvelles idées et projets, elle m’a permis d’étendre les possibles de la création et conception d’objets.

Depuis 2015 tu es Designer Freelance pour dE Design – Reflets Oniriques que tu as fondé. Qui sont tes clients et quels sont tes domaines d’intervention ?

Mes clients sont très variés, des particuliers, des professionnels, des Makers… Je travaille autant sur de l’aménagement d’intérieur pour des particuliers que des conceptions d’objets pour des petites entreprises, ou encore du prototypage rapide pour des professionnels.

Depuis tes débuts en tant que Designer, quel est le projet le plus fou sur lequel tu as travaillé et pourquoi ?

J’ai eu plusieurs projets assez fous ! Ce sont ceux que j’aime le plus, j’adore les défis et le challenge que ces projets me donnent !
J’ai travaillé sur la conception et la réalisation de boîtes à trappes secrètes pour un escape game portable ! Il s’agissait de 10 boîtes à penser et fabriquer. Un projet impressionnant qui a duré près de 5 mois ! Lorsque j’ai rencontré l’équipe, le projet m’a tout de suite plu. C’était un défi et un pari à l’époque pour moi de réaliser un projet aussi fou. Il fallait penser à la place pour l’électronique, mais aussi les dimensions de chaque espace, anticiper les diverses manipulations…
Plus récemment, j’ai travaillé à la conception d’une cabane-arbre pour une chambre d’enfant ou encore une bibliothèque avec une porte dérobée !

Depuis plusieurs années tu participes à des événements Makers. Que représente pour toi ce mouvement et que t’apporte-t-il ?

J’ai rencontré le mouvement Maker à ma sortie des études en 2015, à cette époque, je lançais tout juste mon entreprise, et je cherchais à donner du sens à ce que je faisais, à ce que je concevais, ce que je créais. J’ai beaucoup expérimenté et le mouvement Makers m’a permis d’entrer en contact avec une multitude de personnes aux profils aussi riches les uns que les autres. Cela m’a montré ce qu’il était possible de faire et surtout ce que je voulais créer à terme. Expérimenter, concevoir et prototyper, ce ne sont pas que des mots, c’est ce qui me fait vibrer à chaque nouveau projet et chaque nouveau défi me permet d’apprendre de nouvelles techniques, de tester de nouveaux matériaux ou encore de rencontrer des gens géniaux !

Quels projets as-tu développés en tant que Makeuse ?

En 2018, j’ai travaillé sur un tableau pour le Congrès international de psychologie sur la Temporalité, j’y ai présenté le tableau Nymphalidaes, qui est une vanité moderne gravée au laser sur bois et peint à l’aquarelle. C’est ce projet qui a commencé à me faire mélanger arts traditionnels (aquarelles, peinture, dessin…) et nouvelles technologies (découpe et gravure laser, CNC, impression 3D..).
J’ai ensuite conçu et réalisé une boîte de « challenge crochetage » il y a quelques années que j’ai présenté à Nantes Maker Campus en 2019 !
L’an passé j’ai travaillé sur une petite série de boites pour aquarelle en contreplaqué découpée et gravée au laser, ainsi que sur des pièces d’échecs en impression 3D qui sont en fait des boites secrètes pour y glisser des messages à l’intérieur.

Sur quoi travailles-tu en ce moment et quels sont tes objectifs pour les mois à venir ?

L’envie de continuer à concevoir par moi-même m’a poussée à chercher des machines qui pourraient satisfaire ma soif de conception. J’ai ainsi trouvé un local sur Nantes dans lequel je vais m’installer sous peu. Je travaille actuellement sur une nouvelle exposition, des tableaux hybrides, mais aussi sur de nouveaux projets en design d’objet. Mes objectifs pour les mois à venir seraient de pouvoir poursuivre mon activité et réaliser de nouveaux projets qui me ressemblent.
Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Makeme
Logo
Reset Password
%d blogueurs aiment cette page :
Shopping cart