Portrait de Makers #67 > Benjamin Danjou & Edvin Bernardin

Voilà maintenant 3 ans que l’idée a germé dans la tête de Benjamin Danjou et Edvin Bernardin, les deux fondateurs de Comme un Établi qui ouvrira ses portes dans quelques semaines. Comme un Établi, c’est un tiers-lieu dédié à l’artisanat dans la métropole rennaise qui apporte une réponse aux besoins d’espace et de production des artisans et des habitants. Ouvert aux artisans, mais aussi aux particuliers deux soirs dans la semaine et le samedi, il sera possible de tout construire dans ce lieu des possibles où le regroupement, le partage et l’échange de savoir-faire, de compétences et d’outils sont les maîtres mots.

Qui êtes-vous ?

Benjamin: Nous sommes deux amis d’enfance avant toute chose !

Edvin: Nous avons grandi à Saint-Malo et en effet on se connait depuis plus de vingt ans. Je suis Edvin BERNARDIN, j’ai d’abord exercé le métier d’Ingénieur Construction Bois en Lorraine en bureau d’étude pendant 4 ans pour ensuite revenir en Bretagne et devenir ouvrier Charpentier durant 2 ans à Rennes.

Benjamin: Et moi Benjamin DANJOU, j’ai commencé ma carrière en tant qu’ingénieur géologue d’exploration, ce qui m’a permis de barouder pendant 5 ans dans divers endroits du globe. En 2017 et de retour en terre bretonne, je troque mon marteau de géologue contre celui du bricoleur pour travailler à plein temps sur la création du projet.

Issus de parcours professionnels différents, vos compétences se rejoignent au sein du projet de l’atelier collaboratif « Comme un Etabli ». Comment vous êtes-vous rencontré et comment est née l’idée d’un tel projet, qu’elle a été le point de départ de l’aventure ?

Benjamin: La rencontre c’est assez simple, nous nous connaissons depuis la 6ème et nous avons fait les 400 coups ensemble ! L’idée de Comme Un Etabli a germé en 2017 avec la volonté de faire quelques choses de différend.

Edvin: Avec mon parcours, j’ai régulièrement été confronté au monde de l’artisanat, et aux difficultés que les artisans pouvaient rencontrer. Celles-ci peuvent être classées en trois grandes catégories. La première un problème d’espace, pas toujours facile d’accéder à un atelier aéré et fonctionnel. D’autant plus que les prix du foncier en cœur de métropole rennaise décollent ! Le deuxième est l’investissement machines qui est non négligeable en démarrage d’activité. Enfin le troisième problème et peut être le plus important est l’isolement des artisans : ils sont nombreux à travailler seul.e.s toute la journée dans leur garage et atelier, sans pouvoir profiter de réseau ou de la coopération avec d’autres artisans. À tout cela s’ajoute le faite qu’il est très simple de créer en trois clics sa microentreprise, modèle pas toujours adapté sur du long terme et qui tend à accentuer ces trois grandes problématiques.

Benjamin: Et ces trois problématiques se retrouvent chez les particuliers habitants en milieu urbain : pas toujours simple d’avoir de l’espace, des outils et des connaissances adaptées pour bricoler chez soi. C’est avec ces constats qu’est né Comme Un Etabli en septembre 2017. On imaginait au départ un petit atelier partagé de 200m2, et le projet a bien grandit depuis …

Comme un Etabli est un tiers-lieu dédié à l’artisanat dans la métropole rennaise qui apporte une réponse aux besoins d’espace et de production des artisans et des habitants. Porté par l’association du même nom depuis deux ans, vous êtes devenu depuis le mois d’avril une Coopérative de Producteurs (SCIC). Quels sont vos objectifs et pourquoi ce choix de gouvernance ?

Edvin: Nos missions principales sont :

· le regroupement, le partage et l’échange de savoir-faire, de compétences et d’outils;

· la sensibilisation de tous publics amateurs ou initiés.

Et ce dispositif a pour vocation :

· de répondre aux besoins des artisans du territoire;

· d’être accessible aux particuliers et aux publics extérieurs;

· de promouvoir les métiers traditionnels de fabrication;

Benjamin: Le statut de coopérative s’impose de lui-même pour ce genre de projet. Nous nous sommes inspirés des coopératives agricoles, ou plusieurs agriculteur.trice.s s’associent pour acheter des machines agricoles. On fait ici la même chose, mais avec des outils pour les artisans dans les domaines du bois, métal, textile, cuir et peinture ! La gouvernance dans le lieu est partagée entre les différents usagers de l’atelier : les artisans, les particuliers, les salarié.e.s, les partenaires associatifs… L’objectif est d’animer un atelier couteau suisse qui est en complémentarité avec les tiers lieux et activités alternatives de la métropole rennaise.

Aujourd’hui, une quinzaine d’artisans sont à vos côtés et s’activent pour mener à bien le projet. Comment articulez-vous vos efforts, quels sont les rôles de chacun(e)s ?

Benjamin: L’idée a germé dans nos têtes à Edvin et à moi, mais nous avons en effet été rejoint rapidement par des personnes convaincues par la démarche : artisans (tapissière, métallière, charpentier, couturières…) et des particuliers ! Avec ce noyau d’une quinzaine de personnes, nous sommes passés de l’idée au projet, puis à sa réalisation !

Edvin: Ainsi les plans de l’atelier, la politique de prix, l’offre de services, l’identité visuelles, le choix des machines, tout a été co-construit et décidé à plusieurs. Benjamin et moi sommes les coordinateurs pour faire avancer l’atelier dans le bon chemin avec les idées des usagers du lieu !

Quelles sont les offres proposées pour accéder à Comme un Etabli et à qui sont-elles destinées ?

Edvin:  Du lundi au vendredi , de 8h30 à 19h l’atelier est un lieu de fabrication réservé aux artisans. Comme un espace de coworking, mais où les bureaux sont remplacés par des établis. Les artisans accèdent au lieu avec des abonnements mensuels, les tarifs sont en fonction de l’utilisation des machines. Enfin nous avons neuf box privatifs dans le lieu qui peuvent être mis à disposition d’un.e artisan pendant 1 an.

Benjamin: Deux soirs dans la semaine et le samedi, le lieu est ouvert aux particuliers qui souhaitent accéder à des outils manuels et électroportatifs afin de bricoleur sur leurs projets en autonomie. Ils peuvent bien sûr bénéficier de conseil de la communauté. Enfin des cours, des stages et des formations pourront être proposés aux particuliers et animés par les artisans. Au programme apprentissage de la soudure, construction d’une table basse en bois massif, rénovation de l’assise d’un fauteuil, fabrication d’un Handpan, confection de boucles d’oreilles … les possibilités sont infinies !

Depuis peu, les ateliers bois et métal sont équipés de machines industrielles. Quelles sont-elles ?

Edvin: En effet dans la salle de 500m2 du fond de l’atelier nous avons installé l’équivalent d’une menuiserie et une métallerie. Côté bois nous avons une scie à format, une dégauchisseuse, une raboteuse, une toupie-tenonneuse, une scie à ruban. Du débit de planche au panneau, que cela soit du massif au collé, l’atelier peut accueillir des menuisier.ère.s, des charpentier.ère.s, des ébénistes, qui ont accès à un parc machine professionnel !

Benjamin: Et idem pour le pôle métal, avec une presse plieuse, une guillotine, une rouleuse, une cintreuse, une scie à ruban, une fraiseuse. Tout pour couper, souder, plier, trouer, cintrer des tôles et profilés d’acier. Un paradis pour les métallier.ère.s, chaudronnier.ère.s, sérrurier.ère.s !

L’inauguration du lieu est prévue pour septembre 2020 et c’est une très bonne nouvelle. Quels ont été les points sensibles auxquels vous avez dû faire face lors de l’élaboration et le montage du projet ?

Benjamin: 3 ans pour monter un projet c’est un temps long, mais nécessaire. Le plus gros danger est que les porteurs s’essoufflent, et j’avoue que l’équilibre entre vie privée, instabilité financière, et montage du projet n’est pas toujours simple ! Le local de Comme Un Etabli fait 1200m2 et le plan de financement est de 500 k€, il faut être certain de ce que l’on fait ! Le point le plus difficile était sans nul doute de trouver un lieu adapté.

Edvin: La localisation n’était pas simple : pas trop loin de Rennes pour que cela soit accessible aux particuliers habitants dans le centre, mais également accessible par la rocade pour les besoins de chantiers des artisans. Nous avons visité pas moins de 11 hangars avant d’avoir le coup de cœur pour l’ancien garage du 5 rue Bahon Rault. Un beau bâtiment moderne, sain et lumineux, qui dirait-on a été réalisé sur mesure pour Comme Un Etabli ! Bref c’est une nouvelle étape du projet qui commence ! On est dans les lieux depuis le 20 mai, nous réalisons les travaux tous l’été et serons prêt à accueillir les artisans en septembre et les particuliers à la fin de l’année.

Si vous deviez choisir quelque chose à construire dans cet endroit des possibles, de quoi s’agirait-il ?

Question pas simple ! Le lieu regorge de métiers et savoir-faire différents, donc le top serait de faire un projet groupé ou l’on mélange les corps de métier, les matières et les textures ! Et au final c’est un peu ce que nous sommes actuellement en train de faire ! En effet cet été nous aménageons le lieu avec les artisans et particuliers du collectif, et chacun peut apporter sa petite touche : pans de bois effet centre-ville de Rennes pour le cœur de l’atelier, garde-corps et étagères en acier, fauteuils chinés et retapissés pour l’espace de convivialité, luminaires réalisés par l’artisan abajouriste … Bref un joyeux pêle-mêle de traditionnel et de moderne, coloré et bigarré, qui n’attend plus que ses futur.e.s usager.e.s !

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Réinitialiser le mot de passe
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer
0
%d blogueurs aiment cette page :