Portrait de Makers #53 > Thomas Gaudibert

Étudiant en dernière année d’école d’ingénieur, entrepreneur et passionné de musique, Thomas Gaudibert est le fondateur de Numa Colors : une enceinte Bluetooth DIY à monter soi-même étape par étape. Persuadé que tout, même les sciences, devraient rester fun et compréhensibles, construire une enceinte portable n’a jamais été aussi simple !

Qui êtes-vous ?

Salut, je m’appelle Thomas j’ai 23 ans, je suis en dernière année d’école d’ingénieur et j’ai lancé il y a peu un projet d’enceinte à construire soi-même – Numa Colors.

Actuellement étudiant à l’ECAM Rennes, vous suivez un cursus pour devenir ingénieur en informatique. Étiez-vous pré destiné à suivre cette voie ?

En réalité j’ai vraiment commencé l’informatique il y a moins de deux ans, mais c’est vrai que je suis parti pour ça. Même si j’ai eu l’occasion de me « chercher » si on peut dire, en passant même par une école d’Agronomie au début de mes études. Actuellement je suis en contrat de professionnalisation orienté génie industriel dans une entreprise qui s’appelle YDEO basée à Etrelles (Vitré). Mais je fais principalement de l’informatique là bas.

Passionné de musique, vous fondez en 2019 Numa Colors : une enceinte Bluetooth DIY à monter soi-même. Comment a germé ce projet de l’idée au produit final ?

Au début tout est parti d’une grosse envie de construire ma propre enceinte homemade, puis un collègue m’a parlé d’un ami à lui qui construit des robots en kit. Eurêka, l’idée des enceintes en kits est partie de là. Au final, de l’idée au produit fini ça a pris un an tout pile.

De quels composants est constituée l’enceinte Numa Colors ?

Le concept de cette enceinte est vraiment de tout construire soi-même, en allant jusqu’à la découverte des filtres audios et leur fonctionnement. Il y’a donc tous les éléments nécessaires à sa construction, du plexiglas à la super glue.

Lors de son développement, avez-vous rencontré des difficultés ?

Tu fais bien de poser la question, le chemin n’a pas été pavé de rose, j’ai d’ailleurs laissé tomber le projet pendant 3 mois en janvier dernier, pas forcément satisfait de l’avancement et du produit en lui-même. Mais c’est toujours difficile de se motiver en étant seul sur un projet en général. Il y’a eu ensuite la partie design et communication qui m’était totalement étrangère, il a fallu apprendre la suite adobe sur le tas, pas facile facile…

À qui est-elle destinée ?

Le but est vraiment de faire de cette enceinte un produit à la portée de tous, à la fois ludique et éducatif, mais aussi qualitatif. N’importe quel adolescent ou adulte peut construire cette enceinte, sans connaissance préalable.

Quels sont vos objectifs pour Numa Colors dans les mois à venir ?

J’ai toujours eu beaucoup de retour plutôt très positifs sur l’enceinte par les acquéreurs, avec néanmoins un gros regret pour la plupart, qu’il n’y ai pas de modèle bois. C’est donc là-dessus que je vais porter mon attention les prochains mois, en poussant encore plus loin le concept pour avoir un produit encore plus abouti !

Que représente pour vous le mouvement des Makers ?

Je pense que l’ère DIY et Makers est vouée à énormément se développer dans les prochaines années, de par la prise de conscience des gens qu’il peut être plus simple de créer ou réparer plutôt que d’acheter comme par le retour en enfance que cela génère de bidouiller. On peut espérer voir le mouvement gagner de l’ampleur et de beaux projets se développer assez vite.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Réinitialiser le mot de passe
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer
0
%d blogueurs aiment cette page :