Viagra Pour Homme Cialis A Vendre Le Baclofene Cialis Ejaculation

Portrait de Makers #47 > Thibault Ayache

Autodidacte, curieux et touche-à-tout, Thibault Ayache est un Maker hors normes pour qui les défis sont un véritable challenge. Muni de nombreuses compétences et créatif, il a fait ses armes en tant qu'animateur multimédia pour aujourd'hui travailler à son compte pour iskol.fr.

Qui êtes-vous ?

Thibault Ayache, 40 ans, passionné des nouvelles technologies, autodidacte, curieux et touche-à-tout ! Actuellement, je propose mes services dans différents domaines du multimédia et de la fabrication numérique.

Diplômé dans le domaine sportif vous travaillez depuis 15 ans dans l'animation Multimédia. Quel a été votre parcours et d'où vous vient cet intérêt pour les nouvelles technologies ?

J’ai un parcours plutôt particulier. Mon seul diplôme officiel est une Licence STAPS. Pour le reste, je me suis formé tout seul. Je voulais devenir professeur d’EPS. J’ai beaucoup pratiqué le sport (le handball principalement) et suite à un pépin physique, j’ai été obligé de m’arrêter quelque temps. J’ai profité de cette période pour me plonger pleinement dans les jeux vidéos (qui m’ont toujours fait de l’œil), jusqu’à intégrer une équipe d’e-sport avec laquelle on a participé aux premiers tournois ESL, pour ceux qui connaissent. Pour s’amuser, on a organisé des tournois spécifiques en parallèle sur un FPS (Battlefield Vietnam). Il fallait tout faire : le site web, la map pour le jeu, les images pour la com, etc. Il a donc fallu mettre la main à la pâte et apprendre à utiliser ces outils que je ne connaissais pas.

Cette expérience m’a montré deux choses : j’avais une certaine appétence pour ce domaine et comme toute autre discipline, l’informatique, ça s’apprend ! Suite à cela, j’ai continué à me former jusqu’à ce que je « décroche » un poste d’animateur multimédia dans une structure associative.

Selon vous, quels sont les ingrédients indispensables pour être animateur multimédia ?

Patience, patience et patience ! La plupart des usagers que j’ai croisés souhaitaient découvrir les nouvelles technologies. C’étaient souvent des anciens avec qui je n’avais pas forcément l’habitude de travailler. J’ai découvert à ce moment-là qu’à partir d’un certain âge, on n’avance plus à la même vitesse dans les apprentissages. Ça m’a permis de développer mon sens du contact avec les adultes et j’ai découvert une génération avec laquelle je n’échangeais pas beaucoup et j’appréciais de travailler.

Il faut aussi être curieux et fouineur pour se tenir à jour dans l’évolution des pratiques et réussir à proposer des contenus innovants.

En 2018 vous quittez votre emploi de salarié pour vous consacrer à votre auto-entreprise : iskol.fr. Pourquoi ce choix ?

Le statut de salarié dans cette structure ne me convenait plus. J’avais besoin de m’émanciper professionnellement, d’être libre dans mes choix et de ne plus rendre de comptes à des gens incompétents par rapport à mon domaine d’activité.

À l’époque, je cumulais deux statuts : salarié et auto-entrepreneur (depuis 2014). J’ai profité de certains événements pour partir.

Quelles prestations proposez-vous avec iskol.fr et à qui sont-elles destinées ?

Difficile de tout lister ! Pour résumer, je propose mes services dans plusieurs domaines : l’animation et la coordination d’ateliers multimédias et la formation. Il m’arrive aussi d’intervenir pour des tables rondes ou des (petites) conférences au cours desquelles je partage mon expérience professionnelle. Je design aussi des objets à la demande pour la découpe laser ou l’impression 3D. Il m’arrive parfois de réaliser des prises de vues photo et vidéos. Depuis peu, j’ai ajouté une nouvelle branche à mon activité : la captation aérienne par drones.

Ces prestations sont à destination d’un peu tout le monde : les entreprises, les structures associatives ou municipales et les particuliers. Généralement, je propose des ateliers innovants et ludiques autour de la fabrication numérique et du DIY.

Passionné de modélisme et de drones en tant que constructeur de machines et pilote depuis de nombreuses années, vous êtes aujourd'hui télépilote professionnel. Quelles sont vos ambitions pour iskol.fr avec cette nouvelle compétence ?

Pour iskol.fr, pas grand-chose ! À terme, je souhaite séparer ces deux activités et n’utiliser ce site web (qui est toujours en construction) que pour l’animation multimédia, la fabrication numérique et le DIY. Le domaine des drones est en pleine expansion depuis quelques années. Certains secteurs sont d’ailleurs déjà bouchés. Mon approche du sujet est assez simple : j’ai quelques contacts qui me permettent de me lancer dans cette activité et réaliser mes premières prestations. J’aimerais par la suite que ces deux activités soient complémentaires et me permettent d’assurer un revenu régulier et convenable.

L'univers des FabLabs ça vous connaît. Depuis environ 4 ans, vous intervenez au LabFab de la Maison des associations à Rennes. Quelle est votre mission et quels sont les projets sur lesquels vous travaillez ?

Initialement, j’ai commencé à intervenir au Lab pour assurer les OpenLabs et donner un coup de main pendant les Hackathons. Aujourd’hui, je remplis toujours ces missions, mais j’ai proposé en plus mes services pour créer un showroom de projets autour des plateformes Android et RaspberryPi. L’idée est de proposer des objets fonctionnels et documentés pour les visiteurs qui souhaiteraient s’initier à la fabrication numérique, mais aussi pour que les animateurs d’EPN puissent réutiliser ces projets pour leurs propres ateliers.

En ce moment, je bricole sur une horloge arduino, une mangeoire connectée, un miroir intelligent, une radio TSF à restaurer, une borne d’arcade de rétro-gaming, des objets de signalétique ou de décoration et un karting électrique.

Si vous deviez choisir un projet coup de cœur, quel serait-il ?

Assurément le karting électrique. Un super engin qui mêle tout ce que j’aime en ce moment : modélisme, travail du bois, bidouille électronique et fun ! On a bossé sur deux modèles différents ces derniers mois au Lab et j’ai pris beaucoup de plaisir à monter ces deux engins.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Réinitialiser le mot de passe
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer
0
%d blogueurs aiment cette page :