Portrait de Maker #80 : Joe Szuecs

Maker, développeur de logiciels, musicien et fabricant d’instruments, Joe Szuecs est un passionné de musique et de technologie. Créatif et engagé dans le mouvement des Makers, Joe créé depuis une dizaine d’années des projets basés sur la musique tels que Drummer in a Suitcase. En 2018, il a fondé avec Sherry Huss, à Sébastopol en Californie, l’événement Maker Music Festival qui rassemble des Makers, des artistes et des musiciens qui fabriquent leurs propres instruments et univers sonores.

Qui êtes-vous ?

Je suis Maker, développeur de logiciels, musicien et fabricant d’instruments. Je suis également le président de notre Makerspace, Chimera Arts (chimeraarts.org), à Sébastopol, en Californie. Le premier Maker Music Festival a été créé pour collecter des fonds pour cette organisation. Aujourd’hui, Sherry Huss, la co-fondatrice de Maker Faire, est ma partenaire dans cet effort. Donc, entre nous, nous sommes très bien adaptés pour produire un tel événement.

Quel a été votre parcours et d’où vient cette passion pour la musique ?

J’ai toujours aimé la musique. D’où cela vient-il ? Je ne sais pas. Mais à un moment de ma vie, j’écoutais de plus en plus de jazz. J’aimais beaucoup, mais je sentais que je manquais quelque chose – je ne comprenais pas tout à fait ce que j’entendais. J’ai donc décidé de prendre la guitare pour apprendre la musique. Je l’ai bien pris, j’ai toujours été un bon élève. En fait, un de mes premiers professeurs m’a dit que je devrais simplement sauter à pieds joints et me plonger dans le jazz. En tout cas, je joue depuis 30 ans maintenant. J’aimais aussi les gens qui essayaient de repousser les limites de ce que la musique pouvait être. Quand j’étais jeune, c’était Zappa, Captain Beefheart et Brian Eno. Puis j’ai exploré leurs influences, Cage et Varese. Stockhausen, Anthony Braxton, Derek Bailey ont bientôt suivi. Donc, pour moi, il n’y a pas de bruit, juste des sons intéressants.

Pour gagner ma vie, je suis développeur de logiciels. Il va sans dire que, dans ma vie, la technologie et la musique ont très bien joué ensemble. En travaillant avec Sherry sur Maker Faire, j’ai découvert le monde des Makers. Cette expérience a certainement approfondi mon engagement dans le domaine de la création.

En tant que Maker, j’ai commencé à créer des projets basés sur la musique il y a environ dix ans.

Maker Music Festival est un événement consacré aux Makers et à la musique. Comment est née l’idée d’un projet ?

Lorsque j’ai conçu le premier Maker Music Festival, j’espérais organiser une petite foire aux créateurs – donc pas seulement liée à la musique. Sherry, dans sa sagesse, m’a déconseillé de le faire. Elle pensait que ce serait trop pour notre petite équipe de bénévoles. Alors, en raison de mes intérêts, j’ai réduit le festival aux seuls créateurs de musique. Cela a très bien fonctionné. Le fait de se concentrer sur un seul aspect de la création a permis de créer un événement très cohérent.

Quel est cet événement et à qui s’adresse-t-il ?

Le Maker Music Festival est une célébration des personnes qui fabriquent leurs propres instruments de musique innovants et intéressants. C’est aussi simple que cela. Nous leur offrons un moyen de partager leur travail avec le monde entier.

Parmi les Maker que vous avez accueillis lors de la première édition, lequel vous a le plus impressionné ?

Eh bien, nous avons eu beaucoup de chance que Bart Hopkin y participe. Bart fait un travail très impressionnant et est une figure clé dans le monde des instruments expérimentaux. Vous pouvez consulter ses travaux à l’adresse suivante : http://barthopkin.com

Cette année, le Maker Music Festival se tiendra en ligne les 15 et 16 mai 2021. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce qui se passera pendant ces deux jours ?

En plus des projets de Makers, nous aurons des spectacles en direct, des ateliers et des démonstrations. Nous avons également intégré un chat en direct dans les profils des projets afin que les créateurs soient là pour interagir avec les visiteurs.

Comment peut-on s’inscrire ?

Il suffit de visiter le site https://www.makermusicfestival.com et de s’inscrire ! Vous y trouverez des informations sur le processus d’inscription ainsi qu’un exemple de projet achevé.

Qu’attendez-vous des participants, quels profils recherchez-vous ?

Les participants doivent simplement créer un compte, entrer quelques informations sur eux-mêmes et leur projet. S’ils sont acceptés, nous leur demandons une vidéo, une photo de leur projet et un peu plus d’informations. Nous nous assurons également de recueillir leurs liens vers les médias sociaux, les liens vers des vidéos externes (comme YouTube) et un lien vers un compte « tipjar ». Il est important pour nous d’aider les réalisateurs à construire leurs réseaux sociaux et peut-être même à gagner un peu d’argent.

J’ai également inclus quelques éléments qui proviennent de mon expérience d’exposant à Maker Faire. En plus de la description de leur projet, ils peuvent entrer une histoire anecdotique sur eux-mêmes ou leur projet. Je pense que cela rend l’entrée plus intéressante et plus personnelle. Il y a également une série de questions fréquemment posées (FAQ). Lorsque j’exposais mes projets, on me posait souvent les mêmes questions pendant la journée. Je pose donc les mêmes questions. Par exemple, « Combien de temps avez-vous mis pour réaliser ce projet ? Cela permet également d’unifier les informations entre les projets.

Jusqu’à quand peut-on s’inscrire et quels conseils donneriez-vous aux Makers qui souhaitent s’inscrire ?

L’appel à projets est lancé le 1er mars. Il sera clôturé le 16 avril. Le plus grand conseil aux Makers est de s’amuser !


Maker, software developer, musician and instrument maker, Joe Szuecs is passionate about music and technology. Creative and committed to the Makers movement, Joe has been creating music-based projects such as Drummer in a Suitcase for the past decade. In 2018, he and Sherry Huss founded the Maker Music Festival in Sevastopol, California, which brings together Makers, artists and musicians who make their own instruments and sound worlds.

Who are you? 

I am a maker, software developer, musician and instrument maker. I am also the president of our local maker space, Chimera Arts (chimeraarts.org), in Sebastopol, CA. The first Maker Music Festival was created as a fundraiser for this organization. Now, Sherry Huss, the co-founder of Maker Faire, is my partner in this effort.  So, between us, we are very well suited to produce such an event.

What has been your career path and where does this passion for music come from?

I’ve always loved music. Where does that come from? I don’t know. But at one point in my life, I was listening to Jazz more and more. I really enjoyed it, but felt that I was missing something — not fully understanding what I was hearing. So I decided to take up guitar to learn about music. Well, I took to it pretty well — I’ve always been a good student. In fact, an early teacher told me that I should just skip ahead and dive right into Jazz. Anyway, I’ve been playing for 30 years now. I also liked people who tried to push the envelope of what music could be. When I as young, it was Zappa, Captain Beefheart and Brian Eno. Then I explored their influences, Cage and Varese. Stockhausen, Anthony Braxton, Derek Bailey soon followed. So, for me there is no noise, just interesting sounds.

For a living, I am a software developer. Needless to say, in my lifetime technology and music have played very well together. Working with Sherry on Maker Faire exposed me to the world of other Makers. This experience certainly deepened my commitment to making.

As a Maker, I started creating music based projects about ten years ago.

Maker Music Festival is an event dedicated to Makers and music. How was the idea of a project born?

When I conceived the first Maker Music Festival, I hoped to put on a small Maker Faire — so not just music related. Sherry, in her wisdom, advised against that. She felt that it was going to be too much for our small staff of volunteers. So, because of my interests, I scaled it down to just music related makers. It worked out really well.  The focus on one aspect of making made for a nicely cohesive event.

What is this event and who is it for?

The Maker Music Festival is a celebration of people who make their own innovative and interesting musical instruments. Simple as that. We provide a vehicle for them to share their work with the world.

Among the Makers you hosted at the first edition, which one impressed you the most?

Well, we were very fortunate to have Bart Hopkin participate. Bart has a very impressive body of work and is a key figure in the world of experimental instruments.  You can check out this work at http://barthopkin.com

This year’s Maker Music Festival will be held online on May 15 and 16, 2021. Can you tell us more about what will happen during these two days?

Along with the maker projects we will have live performances, workshops and demonstrations. We have also integrated live chat in the project profiles so that makers will be there to interact with visitors.

How do I register?

Simply visit https://www.makermusicfestival.com and sign up! There is information there about the submission process as well as an example of a completed project entry.

What do you expect from the participants, what profiles are you looking for?

Participants simply need to create an account, enter some information about themselves and their project. If they are accepted, then we ask for a video, a picture of their project and a bit more information. We also made sure that we collect their social media links, external video links (like YouTube) and a link to a “tipjar” account. It’s important to us that we help the makers build their social networks and maybe even make a little money.

I’ve also included a couple of items that comes from my experience with exhibiting at Maker Faires. Along with the description of their project they can enter an anecdotal story about themselves or their project. I think this makes the entry more interesting and personal. There is also a series of frequently asked questions (FAQ). When I exhibited my projects I would get asked many of the same questions during the day. So I ask the same questions.  For example, “How long did this take you to make?” This also helps to unify the information across projects.

Until when can we register and what advice would you give to Makers who wish to register?

The Call to Makers goes out March 1st. It will close on April 16th. The biggest bit of advice to Makers is to have fun with it!

Tags :

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Makeme
Logo
Reset Password
%d blogueurs aiment cette page :
Shopping cart