Portrait de Maker #113 de Léna Subileau

Illustratrice, créatrice et bricoleuse, Léna Subileau alias Hanabi Wyrd aime se servir de ses dix doigts. Un crayon à la main depuis le plus jeune âge, le dessin a été son refuge et un fil conducteur. Inspirée par la culture geek et par la vie sous toutes ses formes, Léna s’émerveille du monde qui l’entoure et vous transporte dans son univers fantastique. Utilisant toutes sortes de techniques : illustration et animation 2D digitale sur le logiciel Procreate (sur l’IPad), pyrogravure (gravure sur bois), linogravure (gravure sur linoléum pour faire des tampons), peinture acrylique, gouache, aquarelle, sur des feuilles, des tableaux, du bois, sculpture avec pâte auto-durcissante ou sculpey à cuire et broderie, son travail vous invite au voyage.

Qui es-tu ?

Je suis Léna, mais plus connue sous le pseudo Hanabi Wyrd sur les réseaux. Je suis une illustratrice et créatrice. J’aime dessiner et créer plein de choses à l’aide de mes dix doigts.

Quel a été ton parcours et d’où te vient cet attrait pour les arts et plus particulièrement pour l’illustration graphique ?

J’ai toujours adoré bricoler, et depuis que j’ai l’âge de fermer mes doigts j’ai toujours un crayon sur moi. Petite, j’adorais déjà dessiner des BD, coudre, sculpter des créatures en pâte à modeler, filmer mes amis et moi, etc.

J’ai toujours été en échec scolaire et le dessin était mon refuge. Passé mon bac (woohoo !), je suis entrée dans une prestigieuse école d’art et là… catastrophe ! J’ai détesté : l’esprit de compétition et la fermeture d’esprit de cette école m’ont dégoûtée.

Depuis je trace mon chemin d’illustratrice et créatrice, je réponds à des commandes, je monte des projets en étant entourée de plein de personnes bienveillantes et je m’épanouis à fond dans mon art !

Merci infiniment à Makeme d’ailleurs, grâce à vous j’ai retrouvé cette notion de partage et de bienveillance qui m’avait tant manqué !

On ressent l’importance de la culture geek dans ton travail. Où puises-tu ton inspiration pour créer, quelles sont tes références ?

L’univers de Miyasaki me porte énormément dans mon travail. Il m’apporte une dose d’esprit enfantin dans un monde adulte.

Harry Potter et les histoires de sorcière sont aussi une inspiration sans bornes pour moi.

J’apprécie aussi toutes les formes d’animation : Souvenirs de Gravity Falls, mangas, Disney , Pixar et Dreamworks.

Sans oublier, bien sûr, la vie en elle-même. Voir une feuille voler m’émerveille, un crépuscule, les nuages qui ont des formes de dinosaure … en fait je crois que je suis encore un enfant, mais prisonnier dans un corps de grand !

Quels outils utilises-tu pour réaliser tes illustrations ?

Pas mal de support et de techniques différentes :

– Illustration et animation 2D digitale sur le logiciel Procreate (sur l’IPad)

– Pyrogravure (gravure sur bois)

– Linogravure (gravure sur linoléum pour faire des tampons)

– Peinture acrylique, gouache, aquarelle, sur des feuilles, des tableaux, du bois

– Sculpture avec pâte autodurcissante ou sculpey à cuire

– Broderie

Quels conseils donnerais-tu à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l’illustration graphique ?

Votre seule limite est celle de votre imagination et pas celle qu’on veut vous imposer. N’ayez pas peur de vous tromper, chaque échec est un pas en avant vers ce qui finira par vous plaire et cela précisera votre propre vision de l’illustration.

Définissez-vous vous-même à travers ce que vous aimez partager, ce que vous avez à partager, le reste suivra !

Sur quoi travailles-tu en ce moment et quels sont les projets à venir ?

Je travaille sur deux gros projets en parallèle, un Webtoon (une appli qui permet de lire des BD de jeunes créateurs en ligne), et une série de livres pour enfants, dont le premier tome devrait (j’espère) sortir avant la fin de l’année.

Jean-Marc Méléard
Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Makeme
Logo
Register New Account
Reset Password
%d blogueurs aiment cette page :
Shopping cart