Portrait de Maker #110 : Jade Tournesol

Danseur, comédien, marionnettiste, mime, musicien, auteur et metteur en scène, voici quelques mots pour définir Jade Tournesol alias Puppet Boy. Danseur masqué chez Zébulon & Cie qu’il a fondé en 2021 et fan inconditionnel de Tokyo Ghoul, Jade maîtrise sa discipline et excelle aussi dans la confection de masques, mais pas n’importe lesquels… Ses créations axées autour du « Monstre » du « Freak » et de l’« Horror Art » sortent tout droit de l’Atelier du Néant et ne vous laisseront pas indifférent(e)s. Puppet Boy, un artiste Maker à découvrir absolument !

Qui es-tu ?

Je suis Jade Tournesol, je crée des trucs poétiques, sombres, et oniriques, enfin, je crois…

Tu es aujourd’hui danseur, comédien, marionnettiste, mime, musicien, auteur et metteur en scène. Quel a été ton parcours et d’où te vient cette passion pour les arts de la scène et de la rue ?

J’ai commencé par la musique, le piano et la batterie. La Marionnette et le théâtre juste après.

Ensuite, sur plus d’une vingtaine d’années, j’ai juste pris le chemin que j’ai trouvé devant moi.

J’ai joué beaucoup de Puppets Show, du Freak en cabarets, pour ensuite découvrir le théâtre du silence, le Mime, et la Danse.

Concernant l’Art de Rue, je ne le préfère pas à la Scène, ils ont tous les deux leurs différences, et ce qui est intéressant est de proposer au public une alternative entre la rue et la scène sur une même création.

Pour la passion, je sais pas… c’est mon métier alors, autant être motivé par son taf. Je changerai de métier le jour ou je n’aurai plus de passion.

En 2021 tu fondes la compagnie de Danse et de théâtre professionnelle Zébulon & Cie qui prend la suite de la Compagnie Renard & Tournesol. Quel est le but et quels sont les objectifs de Zébulon & Cie, pourquoi ce changement de nom ?

J’ai créé la Cie Renard & Tournesol en 2012, et pour différentes raisons notamment liées à « La Pause Covid », j’ai été contraint de stopper mon activité un petit moment.

Quand j’ai pu recommencer à travailler, j’ai changé le nom de ma compagnie, ses objectifs, et sa ligne artistique, pour repartir sur nouvelle base.

Zébulon & Cie s’articule autour de 3 axes :

La création (Danse/Théâtre/Marionettes/Mime)
L’enseignement (Théâtre, Danse)
Le Freak (Création d’un atelier/Théâtre de Rue/WalkArt)

Qui peut rejoindre Zébulon & Cie, faut-il avoir des aptitudes en danse et en théâtre ?

Les artistes ou techniciens avec qui je travaille de façon éphémère.
Il faut bien maîtriser sa discipline. Depuis le redémarrage en 2021, je suis seul pour le moment.

En tant que danseur professionnel tu te produis sous le nom de Puppet Boy. Peux-tu nous en dire davantage ?

Puppet Boy est mon nom de danseur. Puppet Boy est également une création permanente de ma compagnie. Elle évolue avec le temps. Puppet Boy est un danseur masqué qui pratique l' »Animation », la performance présentée au NMCF est issue de « Terpsikore » qui est la troisième création de Puppet Boy en 9 ans.

En parallèle de ton activité de danseur, tu portes aussi la casquette Maker avec l’Atelier de Néant. C’est quoi l’Atelier de Néant ?

L’Atelier du Néant, c’est l’atelier Freak de Zébulon & Cie. On y construit principalement des masques. Quelques objets, accessoires, ou sculptures déformées viennent égayer le paysage.

À l’ADN tout est axé autour du « Monstre » du « Freak », et de L' »Horror Art ». L’Atelier du Néant, c’est aussi l’endroit ou « The Walk », prend vie. The Walk, est un Street Freak Show à venir sur lequel je travaille.

Où puises-tu ton inspiration pour créer tes masques, quelles sont tes références ?

Pour créer ces masques, l’inspiration vient de partout, films, mangas, catch mexicain, Pop-Culture, vie quotidienne… L’idée c’est de percevoir ces projets plastiques dans une empreinte décadente, sale, terrifiante, et surtout à vif.

Mes références sont assez larges, mais si je ne devais en citer qu’une ça serait Tokyo Ghoul.

Si tu devais choisir un masque parmi tous ceux que tu as créés, lequel choisirais-tu et pourquoi ?

Celui de Puppet Boy. C’est la moitié de mon visage ce masque.

Sur quoi travailles-tu en ce moment et quels sont les projets à venir ?

Je travaille sur « The Walk » pour l’ADN, et sur une seconde performance pour Puppet Boy, qui viendra s’ajouter à Terspikore qui font tous les deux parti d’un Triptyque.

Jean-Marc Méléard
Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Makeme
Logo
Reset Password
%d blogueurs aiment cette page :
Shopping cart