Add to compare

Portrait de Makers #6 > Des Loustics

Les loustics Crystobal et Kemper découvrent tous les jours les nouvelles technologies : programmation, jeu vidéo, robotique, électronique, réalité virtuelle, photo, vidéo… Avec l’aide de leur mère multifonctions (cameraman, monteuse, rédactrice, coach et cuisinière), ces deux curieux partagent avec d’autres loustics leurs trouvailles et leurs tests par des vidéos, des articles et au sein de coding goûters.

– Qui êtes-vous ?

Nous sommes Crystobal et Kemper, on habite dans la ville de Nantes et on forme l’équipe Des LousTICS !

Crystobal : J’ai 12 ans et je suis un grand fan de jeux vidéo. J’y joue, mais je m’intéresse aussi à la programmation informatique. Pour pouvoir créer mes propres jeux vidéo, mais aussi pour créer et construire des objets, des robots. J’aime bien me plonger dans les livres et les sites pour découvrir et apprendre à programmer de nouvelles choses.

Kemper : J’ai 9 ans et j’adore bricoler. Ce qui me plait, c’est l’impression 3D, créer des jeux et des objets connectés avec Makey Makey. Et moi j’aime bien aller découvrir ce qui se passe dans des événements comme Maker Faire ou Art to Play, je pose plein de questions pour savoir comment tout fonctionne.
Tous les deux on se complète bien, ce qui nous permet de faire de super projets ensemble.

– Les nouvelles technologies vous passionnent, d’où vous vient cet intérêt et quelles sont vos motivations ?

Crystobal : On peut dire qu’on est né les mains sur le clavier d’ordinateur : notre maman nous donnait le biberon d’une main pendant qu’elle créait des sites Internet de l’autre ! Nos parents travaillent dans le web depuis longtemps, ils s’intéressent à la science-fiction, aux technologies, aux inventions. Ils nous ont fait partager leurs intérêts et nous ont rendus curieux de ce qui nous entoure. Quand on a voulu créer un petit jeu vidéo avec le logiciel de programmation pour enfant Scratch, on a vu que c’était possible de le faire alors qu’on est des enfants ! Donc on s’est lancé dans la découverte de ce programme de code et d’autres technologies pour pouvoir programmer plein de projets.

Kemper : À la maison, Elon Musk est un héros et Iron Man un dieu. Alors comme eux, on essaye d’explorer maintenant tout ce qu’il est possible d’imaginer avec les cartes Makey Makey, Arduino, Raspberry Pi. On veut aussi savoir comment coder des petits programmes informatiques, comment créer des applications pour mobile, comment faire des interviews, comment monter des vidéos pour YouTube.
Crystobal : Nos motivations, c’est savoir comment les choses autour de nous fonctionnent grâce aux nouvelles technologies et les utiliser. Et ça, alors que cela est devenu indispensable, on ne l’apprend pas à l’école, donc on cherche… et on trouve des réponses puis on teste. On fait cela pour s’amuser. Mais plus tard, cela nous aidera surement dans nos études et notre futur métier. Car aujourd’hui le code, ces technologies et ces outils sont nécessaires dans tous les métiers.

– Quand et comment sont nés « Des Loustics » ?

Kermper : En 2014, Crystobal et moi, on voulait tous les deux créer des choses : des jeux vidéo et des robots. Mais on ne savait pas comment faire donc on a demandé à nos parents. On ne s’est pas dit que ce n’était pas possible… et nos parents non plus ! Ils ont cherché des ateliers, des stages, des outils adaptés aux plus jeunes pour qu’on puisse apprendre la programmation et la robotique. À ce moment-là, il n’y avait pas les livres pour les enfants et de tutos en ligne qu’on trouve maintenant facilement, mais on a fini par trouver des infos en participant notamment aux Coding Goûter de Nantes, où l’on a rencontré d’autres enfants de notre âge qui avaient les mêmes intérêts. On s’est donc dit qu’on ne devait pas être les seuls à chercher ces infos-là. Et que ça intéresserait surement d’autres personnes qu’on partage nos informations.

Crystobal : En 2015, on a lancé les Coding goûters des LousTICS. Une fois par mois, avec d’autres enfants passionnés comme nous et leurs parents, on se rencontrait pour apprendre à coder, à utiliser la carte Makey Makey ou à construire des petits robots pour finir l’après-midi par un goûter. Puis on a eu envie de montrer et partager ce qu’on avait découvert et fait. On s’est donc lancé dans un projet en famille : créer un site Internet et une chaine YouTube pour partager tout cela.

– Créer un jeu vidéo avec Scratch, construire un robot, vous éclater avec Makey Makey, sont quelques-unes de vos compétences. Comment avez-vous acquis tous ses savoirs ?

Crystobal : En posant des questions tout le temps ! Mais nos parents n’ayant pas toujours les réponses, ils ont cherché ceux qui les avaient.
Les premières personnes à y répondre ont été leurs copains développeurs et les personnes de Devox4kids, qui nous ont fait découvrir Scratch. Puis nous avons trouvé une mine d’or lors de nombreux dimanches passés au Coding Goûter de Nantes. Grâce à leur super équipe, on y a découvert plein de choses : makey makey, lego Mindstorms, Python, etc. Comme on a pu y rencontrer d’autres enfants passionnés par les mêmes choses que nous, on se racontait nos projets, on se donnait des idées, on échangeait des informations et des astuces. Résultat, on a fait des projets auxquels on n’aurait pas pensé tout seul.

Des livres sur la programmation pour les enfants sont sortis, notamment aux Éditions Eyrolles, et ils nous ont permis d’apprendre encore plus de choses sur Scratch (beaucoup) mais aussi sur Arduino. Les tutos vidéos sont aussi super pour découvrir et apprendre à faire pas-à-pas. Par exemple, nous avons appris avec TeenCode à créer notre première application pour téléphone portable.

Kemper : On participe aussi à des ateliers. À Nantes, on a de la chance, car il y a des stages organisés par Stéréolux ou Ping. Il y a aussi le Lab J d’Efferv&Sciences où on est tous deux les mercredis après-midi. On s’y initie à de nombreuses techniques (impression 3D, animation, code, robotique…) puis on a un projet sur l’année. Notre programme de cette année pour les Loustics au Lab J c’est de faire une main articulée en carton et une animation avec le logiciel de modélisation et animation en 3D Blender. 

On trouve plein d’infos aussi quand on va dans des événements comme Art to Play, le Festival D ou Maker Faire. Toujours la même méthode, armé d’une Gopro afin de faire une vidéo pour notre chaine YouTube, on pose plein plein plein de questions. On y rencontre toujours des Makers qui aiment partager leurs projets. Ils nous expliquent en détail ce qu’ils font et comment ils font. On a découvert par exemple la peluche APIdou, objet connecté et programmable sous Scratch, et la Sardine Box d’Alexandre Sacha Sakharov. Et avons bien envie cette année nous aussi de mettre de la musique dans une boite à sardines !

– On peut trouver sur votre chaîne YouTube des tutos vidéos, des expériences, des découvertes… pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le pourquoi de cette chaîne et sur votre façon de travailler ?

Kemper : On avait envie de créer la chaine YouTube des Loustics (https://www.youtube.com/DesLoustics) parce qu’à chaque fois qu’on trouvait quelque chose, c’était des adultes qui expliquaient comment faire aux enfants. On s’est dit que ce serait bien que ce soit des enfants qui expliquent à d’autres enfants… Ils comprendraient mieux en plus, si les enfants comprennent, les adultes aussi… non ? Pour partager nos découvertes, pour dire ce qu’on pense d’un livre sur le code ou pour expliquer comment fabriquer un robot brosse, c’est plus simple pour nous de le dire ou de le montrer dans une vidéo. Par exemple, comment dénuder un fil avec une pince, tout le monde comprend mieux si on le montre. Bon, et puis aussi, on a créé notre chaine parce qu’on avait vraiment envie d’être Youtubeurs

Crystobal : Notre façon de travailler, c’est de se dire qu’on a envie de faire une vidéo sur un sujet comme fabriquer un robot brosse, faire de la musique avec des courgettes ou encore parler d’un livre. On fait ça avec nos parents. On prépare tout ce dont on a besoin : le matériel (il ne faut rien oublier), ce qu’on va dire (il ne faut pas dire les choses n’importe comment), le lieu où on va filmer…. C’est notre maman qui nous filme et c’est elle qui fait le montage des vidéos… pour l’instant. Car en ce moment elle nous apprend comment faire, donc bientôt on montera nous-mêmes nos vidéos pour notre chaine YouTube des Loustics.

– Quels sont les prochains événements auxquels vous avez prévu de participer ?

Crystobal : Cette année on a été à la Nantes Game Xperience durant la Digital Week, au festival Les Utopiales et avons eu un stand durant la Maker Faire Nantes 2017 aux Machines de l’île. Donc certainement celui de Nantes en 2018, car on a vraiment adoré vivre ce week-end au milieu de tous les Makers, sous l’œil de l’éléphant qui nous voit grandir et nous fait rêver ! Et comme on était dans les plus jeunes Makers, ils nous ont chouchoutés. On a même eu les fameux rubans bleus, les Maker of Merit, dont on est super fier, car cela veut dire que des Makers apprécient ce qu’on apporte aux autres.

Kemper : On aimerait bien participer à d’autres événements en Bretagne ou ailleurs en France. Mais on doit aussi se concentrer sur des supers projets qu’on voudrait terminer et présenter lors de la prochaine édition de Maker Faire à Nantes, et passer du temps avec la quinzaine d’autres LousTICS, nos copains, qui partagent avec nous les Codings Goûters.

Site des LousTICS : http://www.desloustics.com

Nous serions heureux de connaitre votre avis sur notre projet.

Laissez un commentaire !

Reset Password
Compare items
  • Total (0)
Compare
0
%d blogueurs aiment cette page :