Add to compare

Portrait de Makers #9 > Les Monomanies

Cette semaine, nous avons le plaisir de vous faire découvrir Les Monomanies. Porté par Flore & Juliette, toutes deux tiraillées entre la création contemporaine et la fascination pour les objets du passé, Les Monomanies déniche pour vous de jolies pièces vintage trop longtemps oubliées pour leur redonner une nouvelle vie. Un talent et une créativité sans limites, que nous sommes heureux de partager avec vous pour ce premier portrait de Makers de l’année.

– Qui êtes-vous ?

Nous sommes deux nanas de moins de 30 ans ! (28 ans et 29 ans) Toutes les deux issues d’une formation universitaire de la branche architecture et design. Juliette a fait ses études à Rennes à LISAA en architecture d’intérieur et design et Flore est diplômée de l’école d’architecture de Rennes (ENSAB) en tant qu’architecte urbaniste. Depuis son diplôme Juliette bosse à son compte en tant qu’architecte d’intérieur et scénographe et Flore dans le renouvellement urbain du Centre Ancien de Rennes pour le compte d’un aménageur. Flore quitte son travail fin février 2017 pour reprendre une formation en ébénisterie afin de se professionnaliser dans la restauration de mobilier ancien (chose qu’elle faisait déjà sur son temps libre). La formation n’a pas lieu…

– Architecte d’intérieur et Architecte DE, vous avez fondé Les Monomanies. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours, vos expériences, votre rencontre  et le choix de créer une SARL ?

Nous nous connaissons depuis 3 ans par l’intermédiaire d’un ami commun et partageons cette même passion pour la restauration de mobilier ancien. Nous décidons donc de partager un stand (faut de budget) au Brunch des Créateurs à Rennes au mois de juin dernier, chacune sous sa propre identité, mais en proposant toutes les deux du mobilier vintage restauré. Une fois le stand en place l’évidence nous saute aux yeux, nos univers collent parfaitement ! Les clients sont au rendez-vous et personne ne se doute que nous travaillons jusque là séparément. Nous nous sommes faites dévaliser dès le premier jour et avons enregistré un grand nombre de commandes ! C’est là que tout a commencé et que nous avons décidé de nous associer et de créer Les Monomanies.
Le nom n’a pas été chose facile à trouver ! Mais à force de recherches et de brainstormings la définition du dictionnaire du mot MONOMANIE a été une évidence, elle nous représentait complètement. Nous sommes de vraies monomaniaques de la déco, des vraies toquées !

– Fascinées par les objets du passé, Les Monomanies redonnent vie aux jolies pièces vintage. Où dénichez-vous ces pièces tant convoitées et comment procédez-vous pour les remettre à neuf ?

Nous avons deux grands principes :
1. La surconsommation a ces limites, systématiquement jeter pour acheter du neuf est un mode de consommation qui nous semble dépassé. Surtout quand nous avons sous la main d’anciens meubles bourrés de charme et d’une qualité imbattable !
2. Les gens en ont marre du standardise, du mobilier produit en série que nous retrouvons chez tout le monde et qui manque cruellement d’âme ! Malheureusement le mobilier de designer et encore plus le sur-mesure ou le personnalisable n’est clairement pas a la portée des bourses du plus grand nombre. Nous essayons donc de proposer une nouvelle manière de consommer, tout en proposant des meubles au design actuel, mais pas industrialisé, avec de la personnalité, personnalisable et abordable. Nous partons donc du mobilier de nos grands-parents, oublié dans le fond d’un grenier, pour lequel chacun a un attachement sentimental et nous lui donnons une nouvelle vie !
Nous chinons nos pièces chez Emmaüs, sur le Bon coin, sur des vide-greniers et nous avons également un super réseau de brocanteurs qui partent chiner pour nous et nous ramènent toutes ces pépites ! Jack et Benjamin de Alaska Brocante sont devenus nos fournisseurs officiels !! 🙂 Une fois les pièces à notre atelier nous les démontons entièrement afin de les nettoyer. Pour les meubles nous les ponçons, les réparons si besoin puis les repeignons. Généralement nous les rajeunissons en changeant les poignées et les pieds afin de leur donner un nouveau petit look plus actuel. Pour les chaises nous les envoyons au sablage pour celles en bois peint ou au thermolaquage pour les structures métalliques afin de leur donner cette couleur laiton très tendance !
Nous recevons nos clients à l’atelier afin de choisir avec eux les couleurs et les finitions des meubles ou les tissus pour les chaises ! Nous faisons tout cela à la main dans notre atelier.

– Vous venez de vous installer dans un nouvel atelier, pouvez-vous nous en dire davantage, est-il ouvert au public ?

Notre atelier se situe au 134 avenue du Général Leclerc à Rennes dans les locaux d’un ancien restaurant. En plus de la partie atelier, nous y avons également installé nos bureaux où nous recevons nos clients ainsi qu’un showroom, toujours en cours d’aménagement… Nous avons pour projet de mettre en scène cet espace (avec une vitrine sur rue) afin de présenter nos créations et donner à voir à nos clients/visiteurs ceux que nous pouvons leur proposer en mobilier vintage restauré. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir un très bon démarrage d’activité et beaucoup de commandes et de projets d’architecture d’intérieur. Ce qui nous laisse très peu de temps pour réaliser des meubles à exposer dans notre futur showroom…. donc il se remplit doucement ! Cela fait partie de notre TO DO LIST de la rentrée 2018 :) ! Quand les clients viennent, ils peuvent donc voir les réalisations que nos clients ne sont pas encore venus chercher, mais nous n’avons pas de stock à proposer en vente directe à remporter. Nous travaillons donc 90 % du temps sur du sur mesure avec nos clients grâce à notre stock de meubles qui n’est pas encore restauré. Les clients choisissent le meuble brut et nous travaillons ensemble sur le choix des couleurs, des matières, des tissus… comme un vrai projet d’architecture, mais à l’échelle du meuble ! Le but étant de proposer un maximum de pièces uniques personnalisées au gout du client !
Même si notre atelier est à Rennes il n’est pas en centre-ville. Cela est un inconvénient sans en être vraiment un ! Nous n’aurions jamais trouvé une surface comme celle-ci en plein centre (en tout cas pas dans notre budget 🙂 ). Et cela n’empêche absolument pas les gens de venir à nous. Nous les recevons uniquement sur rendez-vous à l’atelier, mais nous essayons d’être le plus disponibles possible. Nous sommes sur un axe très bien desservi (route de Cesson-Sévigné – arrêt de bus C4 et C6 TOURNEBRIDE juste en face) et nous avons un grand parking en contrebas. Donc idéal pour charger et décharger des meubles !

– Les Monomanies, ça a commencé sur les chapeaux de roues avec un carnet de commandes bien rempli. Qui sont vos clients, et comment faites-vous pour trouver de nouveaux contrats ?

Notre clientèle est assez large ! Nos motivations lors de la création des Monomanies étaient de proposer de jolies pièces de mobilier personnalisables à un prix abordable. Pour être honnêtes nous voulions créer une gamme de produits, que nous jeunes actives et fraîchement diplômées, nous ne trouvions pas sur le marché ou un prix hors budget pour nous ! Nous ne pensions pas toucher autant de profil de personnes. Aujourd’hui nos clients sont aussi bien des particuliers (de l’étudiante en fac à l’adorable grand-mère en passant par des cadres supérieurs, des pères de famille et des jeunes couples en pleine installation) que des professionnels ! Les professionnels font appellent à nous de deux manières différentes ; soit pour le projet architectural de leur commerce (aménagement de boutiques) soit pour la fourniture de mobilier (chaises pour des restaurants, des hôtels…) et même parfois les deux ! Aujourd’hui le bouche à oreilles, notre site internet et instagram sont nos meilleurs alliés en matière de communication. La majeure partie de nos clients nous ont connus comme cela. Le passage dans l’émission de la Maison France 5 en octobre dernier nous a également offert une belle visibilité et de nouveaux clients à l’échelle nationale !

– Parmi toutes ces précieuses trouvailles que vous avez pu avoir entre les mains, quel est votre chef-d’œuvre ?

Nous travaillons au coup de cœur donc il est super difficile pour nous de choisir la pièce que nous préférons… mais l’un des projets dont nous sommes le plus fières est celui de « La Fine Épicerie » à Rennes, car il regroupe un projet d’architecture d’intérieur, du mobilier vintage restauré et des chaises retapissées !
Le potentiel à la base de la boutique est incroyable (pans de bois apparents, pierres blanches au sol, très grande hauteur sous plafond, briques apparentes…) Bref tout y était pour créer quelque chose de super qui leur ressemble.
Nos clients souhaitaient de beaux meubles de métier, chaleureux, authentiques, qui racontent une histoire. Guillaume et Marion voulaient du vert, du laiton, quelque chose qui ne ressemble pas à une autre boutique. Ils nous ont plongés directement dans l’univers qu’ils imaginaient et nous avons tout de suite adhéré au projet complément en phase avec notre sensibilité.
Notre challenge était de retranscrire tout cela dans un projet d’architecture d’intérieur qui mettait en valeur le lieu, leurs produits, qui rentrait dans leur budget et dans le calendrier serré leur permettant d’ouvrir pour les fêtes. En plus du projet archi nous leur avons chiné, restauré et personnalisé l’ensemble des meubles bas vert esprit meuble de métier, la composition des caisses des pommes que nous avons également agencées, le meuble caisse ainsi que les assises du magasin.
Bref que du bonheur !!!

– Pour Les Monomanies, c’est quoi la prochaine étape ?

Faire ENFIN une soirée d’inauguration de notre atelier !!!!!!! Nous venons tout juste de trouver le temps de finir de poser nos meubles et nous avons hâte de faire découvrir notre chez nous à nos clients et nos amis ! 🙂
Nous avons aussi pour projet en 2018 de mettre en place un e-shop et cela risque d’être un sacré challenge question organisation et nombres de mains chez les Monomanies… 🙂
Nous proposons les deux ! Soit les personnes viennent avec leur propre meuble qu’ils souhaitent remettre au gout du jour, détourner… soit ils viennent nous rencontrer avec l’envie d’un meuble en particulier que nous restaurons pour eux à partir de notre stock de meubles vintage. Si nous n’avons pas ce qui leur correspond en stock nous leur proposons de le chiner pour eux. Notre réseau de brocanteurs est une vraie mine d or !
Nous serions heureux de connaitre votre avis sur notre projet.

Laissez un commentaire !

Reset Password
Compare items
  • Total (0)
Compare
0
%d blogueurs aiment cette page :