Add to compare Portrait

Portrait de Makers #32 > Philippe Pacotte & Stéphane Godin

Issus du monde des FabLabs, et du numérique, Philippe Pacotte, et Stéphane Godin ont fabriqué une machine open source capable d’embosser du braille. Développé sous d’autres formats depuis 2014, le projet porte aujourd’hui le nom de BrailleRap-SP. Le résultat est si bluffant que la machine a déjà été reproduite plusieurs fois en France, mais aussi en Inde, et au Portugal !

– Qui êtes-vous ?

Nous sommes deux Makers passionnés issus de différents FabLabs. Philippe Pacotte est passé par l’architecture, le design, la modélisation 3D, et la fabrication d’imprimantes 3D. Stéphane Godin est passé par la conception et le développement logiciel pour la machine spéciale chez les grands comptes et plus récemment dans les systèmes d’IOT pour l’agriculture.

– Le projet BrailleRap a vu le jour lors du Fabrikarium de MyHumanKit en 2016. Comment vous êtes-vous retrouvé à travailler sur ce projet ?

Le projet Braille RAP a vu le jour début 2016 quand une des filles de Philippe a demandé s’il était possible d’imprimer du Braille avec une imprimante 3D pour s’en servir dans un court métrage. Philippe avait commencé à réfléchir dessus et en avait parlé à Hugues.

L’idée a été effectivement développée au Fabrikarium. En janvier 2018, nous avons décidé de fabriquer une machine destinée uniquement à faire du braille. Elle serait plus simple d’usage et plus rapide qu’une imprimante 3D détournée. En fait, l’initiateur des projets open source autour de l’embossage Braille est Shubham Banerjee. Il a réalisé en 2014 une imprimante Braille open source à base de Lego, la Braigo !

– Quel est le rôle de chacun ?

On essaye de conserver la dimension collective du projet, nous avons tous les deux une expérience complémentaire sur la mise au point de système mécanique. Ensuite le travail se répartit assez naturellement, le design et la modélisation 3D pour Philippe, le logiciel pour Stéphane.

– Aujourd’hui le projet se nomme BrailleRap-SP, quelles améliorations avez-vous apportées par rapport au projet initial ?

Simplicité de fabrication ; vitesse d’impression ; fiabilité dans le temps ; réglages pour divers support d’embossage ; transcription Braille de meilleure qualité : transcription avec Natbraille (logiciel Open Source) ; facilité d’utilisation ; conçue pour être montée en kit ; facilement transportable ; mise en relief de dessins.

– Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Les principales difficultés ont été de réaliser l’embossage d’un point de bonne qualité, puis de réaliser un système mécanique d’entrainement du support : trouver le bon ensemble d’embossage (Partie mâle et partie femelle) : un electro aimant suffisamment puissant et une empreinte femelle assurant un point répondant à la norme.

Trouver un système simple et efficace pour entrainer tous les supports compatibles : papier, plastique, étiquettes adhésives et feuille d’aluminium (canette recyclée).

– À qui est destinée cette machine ?

BrailleRap-SP est destinée à toute personne, association ou petite structure qui souhaite éditer des documents à destination des non-voyants. Il peut s’agir de lettres d’informations associatives, de programme d’activité culturelle, de compte rendu de réunion, de manuel d’utilisation dans un FabLab…

En fait toutes les structures qui souhaitent réellement intégrer les non-voyants. Une fois la machine assemblée et installée, elle est aussi simple à utiliser qu’une imprimante de bureau. BrailleRap-SP permet également d’imprimer des dessins en relief, ce qui ouvre la possibilité de réaliser des plans de bâtiments, des jeux éducatifs, mais également d’adapter du matériel existant en utilisant des étiquettes adhésives embossées en Braille.

Enfin BrailleRap-SP peut être utilisée pour réaliser ou améliorer l’accessibilité des bâtiments, nous l’avons notamment utilisée pour étiqueter en Braille les N° de salles sur les portes de l’école Askoria.

– BrailleRap-SP est un projet open source. Où, et comment sera disponible la documentation ?

La documentation est disponible quasiment depuis le début du projet, nous utilisons le site github qui héberge une multitude de projets open source. À ce jour la BrailleRap-SP a été reproduite à plusieurs exemplaires en France, mais aussi en Inde et au Portugal. Le projet est disponible ici, vous y trouverez l’ensemble des schémas, les codes sources des logiciels ainsi qu’un lien vers la notice de montage. Nous sommes en cours de réalisation d’un site internet plus «sexy» que github pour permettre au plus grand nombre d’accéder aux différents éléments de manière simple.

– Quels sont vos objectifs pour les mois à venir ?

Continuer à faire connaitre le projet et améliorer la documentation, la machine peut encore évoluer même si après 5 versions successives, la mécanique est désormais mature. Nous sommes également en constante réflexion sur les différentes possibilités d’utilisation de la machine. Au départ nous avons commencé uniquement avec l’embossage de texte sur du papier, aujourd’hui nous pouvons utiliser également des graphiques sur des supports plastifiés, des feuilles d’aluminium, des étiquettes adhésives …

Nous cherchons également à développer notre activité autour de BrailleRap-SP, en effet nous proposons des ateliers de découverte de la fabrication numérique autour de l’assemblage d’un kit, nous pouvons également proposer des prestations autour de l’accessibilité d’un lieu.

Nous serions heureux de connaitre votre avis sur notre projet.

Laissez un commentaire !

Reset Password
Compare items
  • Total (0)
Compare
0
%d blogueurs aiment cette page :